Patrick Legembre est Directeur de recherche de l’INSERM ou Institut National de la santé et de la recherche médicale. L’institut est basé au centre de recherche médicale de Limoges. L’objectif de L’INSERM est de prodiguer des soins pour les personnes atteintes du cancer grâce à des traitements innovants. Pour atteindre son but, l’institut travaille en étroite collaboration avec 9 départements de recherche.

Biographie de Patrick Legembre


Patrick Legembre est né en banlieue parisienne le 1er octobre 1974. Il obtient son baccalauréat série C en 1992. Ensuite, il décide de continuer ses études à l’université de Bordeaux. Il finalise son parcours avec le diplôme de doctorat. Pour peaufiner ses connaissances, Patrick Legembre choisit d’intégrer la fameuse University of Chicago. Cette décision lui a permis de travailler au côté de l’éminent professeur Marcus Peters. Ce dernier est spécialisé dans l’oncologie et les recherches qui se portent sur les cellules cancéreuses. Il est même à l’origine d’une molécule qui peut tuer les cellules cancéreuses. Patrick Legembre a eu l’occasion d’étudier le processus métastatique pendant 2 ans. En 2006, Patrick concourt pour le poste de Chargé de recherche à l’INSERM. Il réussit avec deux autres chercheurs à intégrer la structure malgré la réputation du concours. En février 2020, il est nommé Directeur de recherche de l’INSERM.


Sur quoi se porte la recherche de Patrick Legembre ?


Depuis son retour en France, les recherches de Patrick Legembre tendent à améliorer la santé des personnes cancéreuses. D’ailleurs, il a créé à maintes reprises une équipe de scientifique pour trouver les solutions adéquates face aux cancers du sein. Selon le chercheur, il est possible de prévenir le risque de métastase grâce à des molécules thérapeutiques appelées CD95L. La création du marqueur a abouti après plus de quinze années d’études. La phase expérimentale a pour l’instant été effectuée sur des souris atteintes de la maladie. Cependant, tout porte à croire que le résultat est concluant selon l’équipe du professeur Patrick Legembre. Pour arriver à un tel résultat, le professeur et son équipe ont fait un examen poussé un élément de l’organisme. Il s’agit d’un récepteur de mort appelé CD95.


La solution de Patrick Legembre pour les femmes


Le dosage du marqueur CD95L est nécessaire sur les patientes dites Triples négatifs. Pourtant, cette dernière reste la plus dangereuse pour les jeunes femmes atteintes d’un cancer du sein. Concrètement, le CD95L permettra de prévenir les risques de rechute pour les patientes. À noter que la croissance cellulaire peut se déplacer à quelques centimètres du site cancéreux primaire. Le professeur Patrick Legembre est également spécialisé dans la maladie appelée Lupus. Ce dernier est la cause d’une défaillance du système immunitaire qui force à attaquer les propres tissus. Bien qu’il n’existe pas de remède à la maladie, certains approfondissements préconisent de changer de style de vie. Exemple, faire un régime alimentaire ou éviter l’exposition au soleil. De son côté, le professeur Patrick Legembre étudie la possibilité d’un médicament appelé DB550. Ce dernier aura pour vocation d’inhiber le rôle pro inflammatoire du système immunitaire.

Les prix et les ouvrages de Patrick Legembre


Les avancées médicales de Patrick Legembre sont relatées dans de nombreuses revues scientifiques internationales. En 2018, le chercheur a publié un ouvrage en anglais intitulé « CD95 : Methods and Protocols ». Dans l’ouvrage, il explique ses études sur le CD95 et livre quelques protocoles de soins. En tout, il a rédigé près de 70 articles qui traitent son domaine d’expertise. Il a également reçu plusieurs prix grâce à ses prouesses scientifiques comme le prix Avenir Ruban Rose en 2016, le prix Jean Valade.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici