Pour un souci de saturation des terres, les Chinois sont invités à limiter au maximum le nombre des enfants mis au monde. Résultat, le taux de natalité s’y effondre au cours de ces dernières années. Et pourtant, le système de santé déployé dans ce pays fait exploser considérablement le nombre des personnes âgées. Par conséquent, la population commence à vieillir. Détails.

La majorité des Chinois auront 65 ans d’ici quelques années !

La démographie d’actualité chine inquiète les experts du domaine en ce moment. Depuis quelques années, la population a adopté le principe « enfant unique », engendrant ainsi une chute considérable du taux de la natalité. D’un autre côté, leur système de santé actuel visant à améliorer la qualité de l’alimentation rallonge encore la durée de vie de la population. Ce n’est pas pour autant une mauvaise chose. Seulement voilà, la démographie commence à vieillir. Dans quelques années, notamment vers 2050, 24 % des Chinois auront 65 ans et plus. Aujourd’hui, la Chine est confrontée à un nouveau défi. L’accélération du vieillissement de la population est sans issue. Si l’on croit aux chiffres donnés par l’ONU, environ 1,4 milliards des habitants seront dans la soixantaine dans quelques décennies. Mais il n’y a pas que cela ! À ce rythme, l’institut national d’études démographiques « Ined » estime que ce pourcentage pourrait se doubler dans les vingt-cinq ans à venir.

Aucune mesure n’est encore prise

Il y a quelques années, lorsque la Chine avait fait face au rétrécissement des surfaces à cause de la hausse croissante du nombre de la population, elle a privilégié le système de limitation de naissance. Une mesure qui a bien marché, car les nouveaux couples chinois se sont limités à un enfant unique. Quelques années plus tard, c’est un autre problème qui se présente, notamment le vieillissement de la population. Le problème c’est que les démographes chinois n’ont pas pensé aux projections de vieillissement. Jusqu’à maintenant, si les informations sont bonnes, aucune mesure n’est encore prise. Également, le gouvernement de Pékin n’a pas encore envisagé une politique pour s’attaquer à ce problème. À ce titre, la situation pourrait s’aggraver dans le futur.

La problématique sur les maisons de retraite s’impose

L’actualité chine se focalise aujourd’hui sur cette question démographique. C’est ainsi qu’on a découvert tant d’informations sur la politique de démographie et le mode de vie de la population. Il s’avère alors que l’envoi des parents aux maisons de retraite est en Chine une honte pour les enfants. Ainsi, ces derniers préfèrent garder leurs parents chez eux et subvenir à leurs besoins. Cette politique, complétée par la retraite très retardée peut résoudre en partie la problématique des maisons de retraite, mais pas autant. En effet, il reste aujourd’hui très peu de places dans les hospices. Même si les personnes âgées ne sont pas encore nombreuses à rejoindre ces centres pour leur grand âge, le taux de vieillissement est tellement important que les offres ne recouvrent pas les demandes. Ceci dit, il faudrait que la Chine revoie sa politique pour ne pas empirer la situation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici