Beaucoup de gens, notamment les passionnés de culture japonaise, aiment regarder les combats de samouraïs dans les films, les documentaires et les dessins animés. Ces combattants japonais sautent, roulent et mélangent parade et attaque dans leur bataille tout en gardant une apparence décontractée. Pour cela, ils utilisent le katana qui est un sabre tranchant. Des imitations sont actuellement disponibles. Il convient alors de savoir différencier le vrai katana de ces fausses armes.

Bien reconnaitre un katana

Il est nécessaire de préciser que le katana, sabre des samouraïs, est une arme qui tire ses origines du pays du soleil levant. Il existe plusieurs points qui permettent de différencier cette arme des imitations. Tout d’abord, sa taille et son poids font partie de ces éléments. Un katana doit avoir une lame mesurant environ 60 cm et pesant entre 800 g et 1 kg. Cependant, ces critères varient en fonction de l’année de fabrication et l’usage de l’arme. Ensuite, le vrai katana japonais possède une poignée en bois de magnolia. On trouve du tressage sur le manche et le fourreau. Le tressage du sageo est en coton, en soie ou en cuir. Pour savoir qu’il ne s’agit pas d’un coton synthétique, il faut brûler un petit morceau de cette matière. Si elle brûle lentement en laissant de la cendre et en émettant une odeur de cheveu brûlé, c’est du vrai coton. Autrement, c’est du faux.

Autre point à savoir, les fabricants utilisent de la peau de raie ou de requin pour concevoir la matière blanche entre les espaces tsuka-ito. Cette matière rend le sabre inattaquable et très résistant. Pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une peau de raie ou d’une autre matière, il suffit de mesurer la taille des nodules.

Quels sont les différents types de katana ?

On compte 3 principaux types de katana. Le premier est le katana de décoration qui n’est pas tranchant. Il s’agit en réalité d’un objet de collection pour les amateurs. Il ne doit pas être utilisé pour l’entrainement. Il peut être dangereux si on l’utilise comme arme en raison des matériaux de fabrication. Puis, il y a le iaïto qui est un katana d’entrainement. Il est conçu de la même manière qu’un sabre des samouraïs, mais avec une lame non aiguisée en acier inoxydable, en alliage d’aluminium ou en acier au carbone. Enfin, on cite le katana forgé et aiguisé. Ce sabre est fabriqué pour des sabreurs chevronnés et les personnes qui souhaiteraient se défendre contre les agresseurs en les blessant sans les tuer.

La fabrication du katana en quelques mots

Le katana est fabriqué à partir d’un acier dont la qualité est souvent jugée comme médiocre. Cependant, le processus de fabrication permet de transformer cette matière en acier pur, faisant du katana un sabre japonais exceptionnel. Certains sabres sont constitués seulement de deux aciers, à savoir l’acier tendre pour le cœur de la lame et l’acier durpour l’extérieur et le côté tranchant. D’autres lames sont parfois composées de plusieurs types d’acier constituant le tranchant de la lame, les flancs, le cœur et le dos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici