Le service de chauffeur privé est un secteur ouvert à tous. Ce métier accueille les nouveaux venus lorsqu’ils respectent quelques prérequis. Une formation qualifiante ainsi que l’accomplissement de quelques démarches administratives sont exigés dans la profession.

Remplir les conditions pour intégrer le service de chauffeur privé

L’intégration du service de chauffeur privé demande quelques critères d’adhésion. L’intéressé devrait par exemple être titulaire d’un permis de conduire. La catégorie B reste le minimum, mais tout dépend du type de voiture qu’il souhaite utiliser. Puis, la personne doit avoir un casier judiciaire vierge. Une condamnation suite à un délit relatif au Code de la route entraîne une exclusion de la profession. Les peines criminelles ou correctionnelles en France comme à l’étranger constituent des motifs de refus récurrents. La conduite de voiture de tourisme avec chauffeur ou VTC à Lyon requiert un certificat médical établi par un médecin agréé dans la préfecture. Les candidats à ce métier doivent savoir lire le français et avoir un certain niveau d’anglais. Ils passent un examen à cet effet.

Suivre une formation pour être prestataire VTC à Lyon

Divers cours permettent de rejoindre le service de chauffeur privé. Bon nombre d’établissements proposent des apprentissages en vue de préparer un examen d’une durée de deux heures. Les candidats ont à maîtriser quelques matières. Les séances se répartissent sur plusieurs jours pour une meilleure assimilation. Outre les connaissances de base, les formateurs aident à gérer le stress lors des épreuves. Ces dernières portent notamment sur la réglementation du transport public. Cette partie se passe en 45 minutes. La sécurité routière constitue un volet indépendant dont la durée est de 30 minutes. Les futurs conducteurs répondent à des questions relatives à la gestion. En effet, ils vont être des autos entrepreneurs. Le développement commercial ainsi que les langues complètent l’examen.

Accomplir les formalités requises pour la profession

Trois étapes sont à franchir pour faire partie du service de chauffeur privé. Dans un premier temps, il faut obtenir la carte professionnelle VTC Lyon. Ce document se délivre à tous ceux qui réussissent à l’examen officiel. Il est à renouveler tous les 5 ans. La prochaine marche revient à constituer une société de transport. Le fondateur peut choisir librement le statut qui lui correspond. Le régime d’auto entrepreneur est possible jusqu’à la limite de 70 000 euros de chiffre d’affaires. Cependant, les formes juridiques SASU ou EURL seraient plus profitables du point de vue fiscal. L’inscription au registre reste la dernière phase pour intégrer le secteur d’activité.

Rejoindre une plateforme professionnelle de chauffeurs privés

Plusieurs structures accueillent les chauffeurs VTC. Faire partie de ces regroupements permet de jouir d’une image sérieuse. Dans tous les cas, les prestataires n’ont pas d’autres choix. Pour adhérer, les conducteurs agréés doivent souscrire à une assurance propre au transport public. Il leur faut déposer un extrait K-Bis de leur entreprise. La carte grise du véhicule est à présenter. L’automobile peut avoir entre 4 et 9 places assises et doit être âgée de moins de 6 ans. Une exception reste possible pour les modèles de collection. Le moteur devrait dépasser les 120 chevaux. Un frais d’inscription est demandé aux membres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici